Babel. Un mot, un geste

Situation de départ

D’après la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le droit et l’accès à la culture doivent être garantis à tous les êtres humains. Or, il n'est pas évident d'aller voir une pièce de théâtre ou d'aller écouter un concert quand on a un déficit auditif. Au Luxembourg, il existe très peu d'offre culturelle (théâtre, concerts, cinéma, etc.) adaptée aux besoins spécifiques des déficients auditifs, ce qui exclut ces derniers de toute une sphère de notre vie sociale.

Pour les enfants et les jeunes, la situation s'aggrave davantage, car aucune initiation au théâtre et aux arts de la scène n'est possible sans traduction en langue des signes adaptée. Les jeunes avec une déficience auditive sont ainsi privés de leur droit de se familiariser avec l'art et la culture (parlés) dès leur plus jeune âge, ce qui les défavorise clairement par rapport aux autres jeunes. L'introduction dans le monde du théâtre et de la culture dès le plus jeune âge est d'une grande importance et l'offre pour les jeunes dans ce domaine est quasi inexistante au Luxembourg.

Ensuite, les plateformes spécifiques réunissant les déficients et les non-déficients auditifs au Luxembourg semblent rares, et l'inclusion des déficients dans les activités de tous les jours devient primordiale. Car ces derniers ont un besoin urgent de se faire entendre, et nous souhaitons leur offrir une plateforme via l'art et la culture.

Description

Afin de permettre aux déficients auditifs de profiter pleinement de l’offre culturelle qui existe dans nos institutions, nous souhaitons réaliser une série de projets artistiques qui sont adaptés en langue des signes. Par un programme cadre spécifique, nous souhaitons encourager le regroupement et la rencontre entre entendants et déficients auditifs.

D’une manière générale, nous souhaitons donner une place permanente à la traduction pour déficients auditifs dans les institutions culturelles du Luxembourg. Notre projet n’est donc qu’un début à un travail de sensibilisation de longue haleine.

Volet 1 : lecture scénique pour Jeunes, avec adaptation en langue des signes

Ce projet se situe entre lecture et adaptation théâtrale et cible les jeunes, déficients ou pas. La lecture sera accompagnée par un musicien sur scène et par une traduction du texte et de la musique en langue des signes. Nous prévoyons ici des représentations publiques et scolaires, et il nous est important d’avoir un public mélangé d’entendants et de déficients auditifs. Nous allons également planifier un programme cadre (conférence ou atelier) autour de cet événement.

Volet 2 : une multiplication de l’offre via trois autres institutions culturelles

Nous souhaitons sensibiliser les autres institutions culturelles de s’ouvrir à la problématique de la déficience auditive et de considérer ces besoins spécifiques dans leur programmation artistique. Nous sommes donc actuellement en concertation avec la Schungfabrik à Kayl pour l’organisation d’un concert avec une traduction en langue des signes et avec le Kasemattentheater et le Centre national de littérature pour la réalisation d’une lecture pour adultes adaptée en langue des signes.

Volet 3 : programme cadre de conférences et ateliers

Parallèlement, nous souhaitons sensibiliser et réunir le grand public et le public initié en organisant un programme cadre de conférences et d’ateliers qui sont en lien avec les projets concrets réalisés sur scène. La sensibilisation et l’acceptation ne peuvent se réaliser que par le biais de la compréhension et du respect mutuels.

Objectifs

Avec ce projet, nous souhaitons rendre accessible diverses productions artistiques aux déficients auditifs en intégrant la langue des signes dans le processus artistique. Nous estimons qu'il incombe à notre responsabilité de proposer une programmation artistique accessible à tout le monde, et donc également aux déficients auditifs.

Avec notre programme cadre qui consiste en un cycle de conférences et d'ateliers, nous voulons sensibiliser les décideurs ainsi que le grand public à la problématique de ce handicap et offrir une plateforme qui réunit et qui permet un échange constructif. Nous souhaitons rassembler des populations qui "ne se parlent pas" dans la vie de tous les jours, et la culture est un moyen fabuleux de regroupement et de rassemblement. Par tous ces projets, nous souhaitons contribuer à une meilleure compréhension de l'autre et de ce qui nous est différent. En donnant accès à la culture à une population souvent exclue (par faute d'une traduction adaptée), nous faisons en sorte que les différents acteurs de la vie sociale puissent se regrouper autour d'une même manifestation sans que l'un soit désavantagé par rapport à l'autre.

Notre objectif à long terme est que la langue des signes trouve sa place au sein des institutions culturelles du pays et qu'il devienne une évidence même que les productions artistiques soient accessibles aux déficients auditifs.

Le projet a donc également une visée politique, faisant appel aux décideurs que l'accessibilité des déficients auditifs à la vie culturelle doit être garantie à long terme.

Groupe cible

  • - les jeunes (enfants et adolescents) entendants et déficients
  • - les adultes entendants et déficients
  • - les parents, pédagogues (...)
  • - le grand public
  • - les décideurs (politiques)
  • - les enseignants (nous allons organiser des séances scolaires)

Partenaires

  • Partenaires confirmés : Solidarität mit Hörgeschädigten asbl
  • Schungfabrik Kayl
  • Kasemattentheater
  • Centre national de littérature 
Période
LEADER 2014-2020
Statut du projet
en cours de réalisation
Porteur de projet
Mierscher Kulturhaus a.s.b.l.
Durée
Juin 2017 – décembre 2018
Budget
10.850 €
Catégorie
Formation & Conseil
Égalité des chances
Jeunesse
Culture
Vie sociale
Loisirs
Contact
Mierscher Kulturhaus a.s.b.l.
53, rue G.-D. Charlotte
L-7520
Mersch


+352 26 32 43-1